Les tendances RH dans le e-commerce

Les tendances RH dans le e-commerce

lun 13 mai 2019
Partagez :

 

Tous les ans le e-commerce progresse et chaque année, la FEVAD mesure cette croissance et met en exergue les performances des plus grands sites de e-commerce. La dernière étude montre aussi que les leaders (les 15 premiers sites de e-commerce) sont ceux qui progressent le plus : « big is beautiful » !

 

Désormais en France, le milliard d’euros de chiffre d’affaires est atteint ou dépassé par 15 sites de e-commerce. 

 

Chaque âge a ses grandeurs et servitudes : le « petit » site de e-commerce doit faire avec peu de moyens humains et privilégie les profils « couteaux suisses » et l’hyper réactivité ; le « milliardaire », lui, emploie les équipes plus imposantes et les spécialise en tentant d’éviter les pesanteurs.

 

Il est particulièrement instructif d’étudier comment un site de e-commerce ayant l’ambition de passer de centaine de millions d’euros de chiffre d’affaires, au milliard, doit faire muter son organisation et pas seulement faire grandir ses effectifs

 

Nous avons été partenaires de plusieurs acteurs du retail ou de pure players, en tant que conseil en organisation ou chasseur. Aujourd’hui, nous accompagnons un grand acteur du e-retail dans un projet de recrutement de grande envergure en France et à l’International.

 

Ces différentes opérations de recrutement mettent en évidence des tendances communes qui sont des « sentiers de la gloire », parfois escarpés mais en direction d’un même but : grandir sans perdre l’agilité.

 

L’ambition première est de spécialiser les missions. Des jobs « junior » mais experts se créent : ils sont moins polyvalents et concernent des domaines de plus en plus pointus. Par exemple, les grands acteurs du e-commerce recrutent des experts « paiement » et/ ou « fraudes »

 

Le second chemin passe par une redéfinition entre « local » et « global » : lorsque l’entreprise grandit et s’internationalise, elle a besoin de sédimenter les équipes globales « Head quarter » et de mieux définir le rôle entre global et local (région ou pays). Au global, la mission est d’écrire la partition et de disposer des hyper expertises, alors que c’est au pays d’orchestrer et de donner une couleur locale au site afin d’accroitre sa commercialité.

 

La troisième orientation conduit à l’« omnicanalité »,  belle incantation et « totem » pour les retailers qui déploient leur e-commerce et souhaitent maintenir leur parc de magasin : cette approche phygitale passe avant tout par le mobile.

 

De fait, des postes d’experts Chef de Projet et Product Owner mobile sont souvent créées, ainsi que des poste CRM et fidélisation sur des parcours omnicanaux.

 

Le corollaire d’un grand groupe ne doit pas être la lourdeur des process. Le risque est là et pour le conjurer et favoriser l’intelligence collective, les entreprises du e-retail recherchent des professionnels de l’agile, tels que des Scrum Master, des Coach Agile ou encore des Product Owner ne travaillant qu’en méthode Agile.

 

 

Si vous êtes l’un de ces experts, retrouvez les fiches de poste sur :