Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

mar 16 oct 2018
Partagez :

 

Interview de Pierre Cannet réalisée par Nicolas Chalon pour Le Parisien Etudiant

 

Le déploiement du Web met les entreprises au pied du mur. Pour être performantes, il leur faut intégrer des talents numériques. Et beaucoup.

 

Nous y sommes : plus de la moitié de la population mondiale est déjà connectée à Internet. Et le mouvement se renforce : l’an passé, plus de 200 millions de personnes ont acquis leur premier téléphone portable, selon l’étude produite par l’agence de communication We Are Social et le cabinet Hootsuite.

Résultat, les constructeurs de smartphones et les réseaux sociaux deviennent les deux piliers du digital : « Ce sont eux qui dictent désormais les usages d’Internet, constate Ludovic Chevallier, directeur général adjoint de We Are Social. Aux professionnels du digital de devenir de plus en plus créatifs et malins pour produire du contenu visible par leur communauté. »

 

Des attentes gigantesques

 

Cette nouvelle donne concerne les entreprises dans leur ensemble comme l’explique Florence Réal, directrice des recrutements d’Accenture, poids lourd mondial du conseil : « Le digital transforme toutes les facettes de l’économie, tous les métiers, de tous les secteurs. » Et des juniors, de tous niveaux, sont attendus par Accenture, qui prévoit 1 500 embauches en France cette année, de bac +2 à +5. Développeurs, consultants… « Dans tous les cas, ils devront savoir faire le lien entre les différents mondes : ceux de la technologie, des professionnels, des clients », pointe Florence Réal.

Les besoins sont gigantesques. Certaines spécialités, comme le développement et l’analyse de données, sont âprement disputées, avec des salaires flatteurs. Beaucoup de métiers ont émergé  : le CDO (Chief Digital Officer) pilote la transformation numérique, le community manager anime et fédère les communautés, les métiers du e-CRM développent la relation client et les outils pour les commerciaux, l’UX (User Experience) designer est le nouveau graphiste maison… C’est une immense mission pour les écoles et universités : former des milliers de pros pour accompagner la demande.

 

Un monde mouvant

 

Le jeune talent 2018 doit être prêt à vivre dans l’innovation permanente. « Les formats sont de plus en plus créatifs : le social média embrasse les nouvelles technologies et l’innovation, comme la réalité augmentée, la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle… Il faudrait davantage intégrer ces expertises dans l’apprentissage de la communication et des médias », plaide Ludovic Chevallier.

Même du côté des ingénieurs, les qualités demandées évoluent. « Former à une technologie particulière n’a plus de sens : tout évolue trop vite. Il faut préparer nos étudiants à entrer dans un monde mouvant, valoriser l’humain, la compréhension, l’anticipation », selon Louis Jouanny, directeur de l’ESIEA, école d’ingénieurs spécialisée dans le numérique. Ces professionnels doivent penser Cloud, blockchain, cybersécurité… Mais plus encore, savoir valoriser ce qui fait leur différence : le sens de l’écoute, le leadership et beaucoup de créativité.

 

LE CHIFFRE

 

1 milliard d’années

C’est le temps passé en ligne en 2018 par les 4 milliards d’internautes du monde (Source : We Are Social-Hootsuite, Global Digital Report 2018)

 

 

« Une forte multiplication des métiers »

 

Pierre Cannet PDG de Blue Search Conseil - Cabinet de recrutement digital et conseil RH

 

Quelles tendances observez-vous dans les métiers du digital ?

 

Nous constatons d’abord une augmentation des volumes de recrutement. Aujourd’hui, la plupart des entreprises, qu’elles soient dans le secteur digital ou simplement en transformation numérique, ont besoin de ces compétences. Nous notons ensuite une forte multiplication des métiers, qui sont de plus en plus nombreux et en perpétuelle évolution. Beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs destinés à des profils juniors et débutants.

 

Certains métiers sont-ils particulièrement recherchés ?

 

Celui de développeur est sans conteste le plus recherché par les entreprises. Les métiers de la donnée, comme Data Analyst, ou encore les chefs de projets digitaux et responsables de e-store, offrent aussi de belles opportunités. D’une manière générale, le marché a un besoin immense de tous ces métiers. Si j’osais une boutade, je dirais que quelqu’un de motivé n’a qu’à traverser la rue, il trouvera du travail !

 

Quelles sont les perspectives dans les années à venir ?

 

Le rythme de créations de postes se maintiendra car le besoin ne faiblira pas dans les prochaines années. Un autre aspect est l’évolution. La technologie avance extrêmement vite et les métiers changent. Certains ont déjà disparu : on ne parle plus de webmaster, par exemple. Cette fonction s’est découpée en trois nouvelles : webdesign, développement, marketing digital. J’évoquerai pour finir la place des femmes dans cet écosystème, qui est amené à progresser. Elles sont encore en minorité dans les métiers perçus, parfois à tort, comme techniques, mais tout le monde a besoin d’elles !

 

Découvrez l'article ici